De l’importance des choix économiques… c’est pas Joly Joly…

Samedi 18 Février, Eva Joly est allée manifester en Grèce pour s’élever contre les réformes en cours et notamment la position de la France dans celles-ci.

Alors si je comprends aisément le dépit des grecs, qui s’ils ont sans aucun doute collectivement des responsabilités, ils les mesuraient assez difficilement d’une manière individuelle. Et je comprends également qu’en ce sens il ne leur reste plus qu’à se défendre dans la manifestation. En revanche, je comprends assez difficilement le message qu’a voulu faire passer là la candidate écologiste.

J’ignore si nous avons une vision objective et précise de ce qui a conduit la Grèce à cette situation, mais j’imagine, comme ce serait le cas si un problème identique était en cours en France (ce qui arrivera peut-être dans un avenir plus ou moins proche), que les grecs en ont une vision encore plus édulcorée. On nous a appris que tout ceci était le résultat d’une gestion économique laxiste du gouvernement grec accompagné d’une dissimulation des comptes réels. Aujourd’hui l’Europe fait beaucoup d’effort pour soutenir ce pays, mais attends un signe fort de la prise de conscience de celui-ci, et un effort conséquent. C’est donc malheureusement le peuple plein de désarroi qui paye, par une baisse des salaires et une hausse du chômage notamment. C’est triste, et on peut comprendre aisément sa colère, mais on se dit qu’il peut difficilement en être autrement. Dans ces conditions, que fait Eva Joly loin là-bas?

Si ses chances d’atteindre le second tour sont déjà plus que maigres, je ne vois pas comment cet acte pourrait faire frémir les sondages, ou alors peut-être vers le bas?…

Laisser un commentaire

Archives

Go back to top